Corbény vu du ciel
Centre-ville
École
Bibliothèque
Maison de retraite
Église
Le Vivier
Le Vivier

informations

  • Actualités

  • Avis à la population

    Dans ce rappel à la population, bien souvent le simple bon sens pourrait éviter les problèmes de voisinage, qu'on y réfléchisse !!!
    Une simple question à se poser: Accepterions-nous de notre voisin ce que nous lui faisons subir ?

  • Bennes à verres et relais vêtements

    Associé aux bennes à verres, « Le  Relais » vêtements est présent. Cet ensemble se situe rue de la Tournelle Rouge à la sortie du village.

    Le pourtour n’est pas une déchetterie !

    {jcomments off}

  • Carte d'identité nationale

    La carte nationale d’identité est valable 15 ans à compter du 1er janvier 2014 :
    A compter du 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité passe de 10 à 15 ans pour les personnes majeures (plus de 18 ans).

  • CCAS

    Le Centre Communal d'Action Sociale est un établissement public communal administré par un Conseil d'Administration présidé par le Maire.

    Outre son Président, le Conseil d'Administration comprend des membres élus en son sein à la représentation proportionnelle par le Conseil Municipal.

    Il comprend également des membres nommés par le Maire parmi les personnes participant à des actions de prévention, d'animation ou de développement social dans la commune.

    « Le Centre Communal d'Action Sociale anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison étroite avec les institutions publiques et privées ». (Code de l'Action Sociale et des Familles).

    Ses principaux domaines de compétence et d'intervention sur le seul territoire de la commune, sont : la Famille et la Petite Enfance, les Retraités et Personnes Agées, l'Action Sociale et l'Insertion et les Personnes Handicapées.

    {jcomments off}

  • Comptes rendus du Conseil Municipal

     

    Ici, vous pouvez télécharger les comptes rendus des réunions du conseil municipal au format PDF

     

    Comptes rendus pour l'année 2017

    Comptes rendus pour l'année 2016

    Comptes rendus pour l'année 2015

     

    Comptes rendus pour l'année 2014

     

    Comptes rendus pour l'année 2013

     

    Comptes rendus pour l'année 2012

     

    Comptes rendus pour l'année 2011

     

    Comptes rendus pour l'année 2010

     

    Comptes rendus pour l'année 2009

    {jcomments off}

     

  • Conférence sur la guerre de 14/18 sur le chemin des dames avec les guides du musée de la caverne du dragon

     

  • Corbény info

  • Découverte des instruments de musique avec l’école de Musique du territoire

     

  • Défibrillateur

    A Corbény, le défibrillateur se trouve à l’Agence Postale Communale

  • Démarches pour les nouveaux arrivants

    Lors de votre arrivée dans la commune, pensez à vous présenter en mairie avec votre livret de famille ou votre carte d’identité.

    Il est possible de déposer les dossiers de carte d’identité et carte grise à la mairie de Corbeny qui se chargera de les transmettre en préfecture de Laon pour le changement d’adresse.

    Si vous le désirez, vous pouvez également effectuer les démarches pour vous inscrire sur les listes électorales.

    Nous vous conseillons de relever l’index au compteur d’eau (nécessaire pour établir la facture) lors de votre arrivée et de nous le communiquer.

    {jcomments off}

  • Enfouissement des réseaux rue du Moulin

       

  • Evénements

  • Feu

    Tout feu est interdit à moins de 300 mètres de toute habitation.

    {jcomments off}

  • Histoire de Corbény

    L'origine de Corbény est très ancienne et on peut supposer qu'elle soit celtique. En effet deux triens (tiers de sou) ont été identifiés dans un recueil du numismate Guillaume Combrouse et frappés Carbnacum ou Corbnacum (Corbény). La terminaison -acum signifiant, domaine.

    Corbény posséda très tôt une Maison Royale. Avec l’arrivée de CLOVIS et pendant toute la période mérovingienne, Corbény fut souvent visité par les rois de France.

    Les « villes royales » n’avaient rien de cités fortifiées à cette époque, les rois passaient de l’une à l’autre pour consommer les provisions amassées, ils changeaient fréquemment de résidence.

    1er roi Carolingien, PEPIN LE BREF séjourna à plusieurs reprises à Corbény, notamment lors des fêtes de noël 757 et Pâques 758.





    Pépin le Bref


    CHARLEMAGNE, roi de Neustrie et d’Aquitaine, reçut à Corbény l’onction sainte par l’Archichapelain Fulrad de Saint-Denis, en présence des Principaux du royaume de Carloman, ecclésiastiques et laïques, des ambassadeurs, des grands Leudes et des guerriers qui le reconnurent Roi sur eux.

    CHARLEMAGNE devient alors roi de tous les francs (la cérémonie religieuse remplaçait la tradition guerrière qui consistait à élever le roi sur un bouclier).

    868 c’est à Corbény que l’archevêque de Reims HINEMAR fit remettre à CHARLES LE CHAUVE les lettres par lesquelles le pape NICOLAS l’informait du schisme de PHOTIUS, patriarche de CONSTANTINOPLE.

    898 De tous les rois, c’est CHARLES III dit « Charles le simple » qui a demeuré le plus longtemps à CORBÉNY. Cette année là, il donna asile aux religieux de NANTEUIL en cotentin, lesquels, chassées par les normands, apportèrent avec eux les restes de Saint-Marcoul pour les mettre en lieu sûr dans la résidence du ROI.

    Cet événement fut d’une grande importance pour Corbény, car, au lendemain du sacre des rois à REIMS, la plupart d’entre eux viendront se recueillir prés de la châsse de Saint-Marcoul, afin d’obtenir le pouvoir de guérir les écrouelles (maladie d’origine tuberculeuse provoquant des fistules purulentes).

    Quelques rares fois, par la force d’événements importants, il ne fut possible aux rois de France de venir à Corbény.

    907 Charles le simple, le 22 février, assura une dotation qui permit la construction d’un édifice qui portera le nom de « prieuré de Saint-Marcoul ».
     

    Charles III dit "Charles le simple"



    925 La maison royale de CORBÉNY, tomba entre les mains d’Herbert de Vermandois.

    938 LOUIS IV d’outre mer, fils de CHARLES LE SIMPLE reprit CORBÉNY.

    1098 THOMAS DE MARLE ravagea CORBÉNY. Cette même année, la peste fit énormément de victimes.

    1102 Reconstruction de CORBÉNY (Corbigny).

    A la suite du pèlerinage de la châsse de Saint-Marcoul, qui fut alors présentée dans plusieurs villes de différentes régions, des offrandes furent recueillies, elles permirent, entre autre, la reconstruction du prieuré.

    1229 Trois ans après son sacre à REIMS (29 Novembre 1226), SAINT LOUIS (LOUIS IX) et BLANCHE DE CASTILLE, séjournèrent à CORBÉNY.
     


    Louis IX



    1359 Nouvelle destruction de Corbény, qui ne retrouvera plus jamais son importance démographique (Corbény avait atteint prés de 3000 habitants)

    1429 Charles VII, JEANNE D’ARC et parmi leur suite : LA HIRE – DUNOIS – XAINTRAILLES, Jacques CŒUR sont à CORBÉNY.
     


    Charles VII


    Jeanne D'arc


    Ils y séjournèrent pour y effectuer le pèlerinage auprès de SAINT-MARCOUL. Au cours de son séjour le ROI reçut les autorités de LAON, qui lui apportèrent les clés de leur cité.

    La ville de Laon venait de secouer le joug des anglais.

    1478 LOUIS XI, pour faire rapatrier les anciens habitants de CORBÉNY, accordèrent l’exemption totale de « Tailles » et d’impôts (cela durera jusqu’à la révolution). Toutefois les habitants de Corbény furent tenus d’héberger le ROI et sa suite, lors de son passage dans la cité.
     


    Louis XI



    1574 Pour se prémunir contre les dangers d’invasion, les habitants de Corbény, résolus, obtinrent du Roi Henri II, la construction de remparts.
     


    Henri II



    Cela n’empêchera pas les HUGUENOTS, le 9 Mai 1590, d’investir Corbény par surprise et de détruire en partie l’église. Il y eu toutefois à cette occasion une dure bataille « hors les murs » au lieu dit « FOSSE AUX HUGUENOTS ». Ce lieu-dit porte actuellement le nom de « fosse Balosse ».

    1616 Les remparts furent détruits sur la requête de l’abbé Saint-Rémi. LOUIS XIII autorisa leur reconstruction.

    1624-1630 CORBÉNY connaît de nouvelles destructions.

    1653 Massacre à Corbény, part des bandes espagnoles venues du nord. 200 personnes sont exécutées. Un cimetière fut alors ouvert, « hors les murs », en bord du chemin de JUVINCOURT, au dessous du moulin du prieuré.

    1656 La Garnison de ROCROY organisa des reconnaissances jusqu’à Corbény. Tout le Laonnois fut pillé.

    6 Mars 1814 NAPOLEON 1er logea à Corbény, à l’hôtel de l’écu de France lors de la bataille de CRAONNE.
     


    Napoléon 1er lors de la bataille de Craonne



    Le 7 mars 1814, Napoléon, à la tête de l’armée française (37.000 hommes), attaqua Blücher commandant l’armée prussienne (85.000 hommes), et lui infligea une véritable défaite, bien que les pertes furent assez lourdes dans les deux camps (environ 5.000 morts et blessés de chaque côté).

    (Extrait enrichi du dictionnaire sur la Révolution et l’Empire du Dr Robinet)

    1832 Le cimetière jusque là situé autour de l’église fut transféré au lieu dit « DESSUS DE LA CROIX MERE »

    1845 Etablissement d’un marché hebdomadaire fixé au Mercredi. Ce marché ne reverra plus le jour après la première guerre mondiale.

    1853 Création d’une perception à CORBÉNY, son ressort s’étend à AIZELLES-AUBIGNY-BERRIEUX-GOUDELANCOURT-SAINTE CROIX-SAINT THOMAS.

    1870 CORBÉNY subit l’invasion de l’armée allemande du 4 Septembre 1870 au 23 Octobre 1871, où un état major y est implanté.

    1914-1918 CORBÉNY est en permanence en première ligne. La ville sera totalement détruite. Ses habitants vivront prés de 3 ans dans les caves.

    La libération de CORBÉNY n’interviendra que le 13 Octobre 1918.

    7 Avril 1929 CORBÉNY grâce au courage de ses habitants renaît de ses cendres.

    {jcomments off}

  • L'entretien des trottoirs des caniveaux et des haies

    Nous rappelons à la population que les trottoirs bordant les propriétés doivent être maintenus en bon état de propreté ainsi que les caniveaux.

    Entretien des haies : hauteur maxi 2m, ne pas gêner la visibilité, ne pas déborder chez le voisin ou la voie publique (plantation à 50 cm)

    {jcomments off}

  • Le cahier de doléances

    Au niveau du secrétariat de la mairie, un cahier de doléances est à votre disposition.

    {jcomments off}

  • Le patrimoine

    Tous les vestiges de l'histoire de notre commune, témoignent du passé et constituent l'identité de notre territoire : cela va de la modeste pierre de la fontaine à Loriot aux fonds baptismaux classés de notre église et des personnages qui ont fait l'histoire aux nombreuses guerres destructrices...

     

    L'église Saint-Quentin

    L'église Saint Quentin est une église en pierre de taille de style roman. Reconstruite aprés guerre, elle comporte trois nefs et une tribune. La chaire en pierre, est au ras du sol, le maître autel s'harmonise parfaitement avec le choeur et l'ensemble des voûtes. Le chevet plat s'éclaire de trois vitraux Art Déco représentant entre autres Saint Marcoul, les fonts baptismaux du XIème siècle, et divers éléments lapidaires dont les chapiteaux de l'ancienne église, une statue décapitée de Saint-Antoine et son cochon, l'ancienne fontaine à gueule de lion...

    une exposition permanente est visible à l'église sur rendez-vous au 03 23 22 48 28/06 32 19 91 09
     

    Chapelle et fontaine Saint Marcoul

    Elle fut reconstruite dans son style d'origine après la guerre. Elle fera l'objet d'un pélerinage permettant de guérir au fléau des écrouelles. Vingt et un rois de France perpétuèrent la coutume.
     

    La châsse

    La première châsse fut offerte par la Saint Louis, elle était à lames d'argent, trois autres tout aussi précieusement ornées seront offertes par les rois et disparaîtront à leur tour. Le prieuré ferme ses portes à la révolution et la châsse est fondue. Les reliques sauvées et protégées par un habitant seront restituées plus tard pour être déposées dans une châsse en bois doré. La châsse actuelle serait celle offerte par l'abbé Ledouble en 1896. Elle est en bronze doré et de style gothique. les reliques seront de nouveaux cachées pendant la guerre de 14/18 et la châsse abîmée. En 1920, elles seront déposées dans une châsse provisoire de style gothique en chêne sculpté et rejoidront définitivement en 1929 la reliquaire restauré à l'occasion de la consécration de la nouvelle église en 1920.
     

    Les fonts baptismaux

    Cuve baptismale très ancienne, provient de l'église Saint-Pierre du prieuré de Saint-Marcoul, antérieure au XIIème siècle. Elle est taillée dans un bloc de marbre bleu, ornée d'arabesques et cantonnée de quatre volutes à tête ; son fût repose sur une large base à épatement sur laquelle se voit la retombée des colonnes qui l'entouraient. Elle fait référence à l'époque mérovingienne. Presque identique à celle de la cathédrale de Laon.

    {jcomments off}

  • Le recensement militaire

    Doivent  obligatoirement se présenter à la mairie de leur commune :

    • Les jeunes Français des deux sexes au cours du mois de leur date d’anniversaire (16 ans), et jusqu’à la fin du mois suivant.
    • Les personnes devenues françaises entre 16 et 25 ans, à la date d’acquisition ou de notification de la nationalité à la fin du mois suivant.
    • Les personnes qui bénéficient de la faculté de répudier ou de décliner la nationalité française le mois suivant leur 19eme anniversaire.

    Il en découle de l’obligation de se rendre à l’appel de préparation à la défense.

    Les conséquences d’une non participation avant l’âge de 25 ans à cette obligation se caractérisent par l’impossibilité de s’inscrire aux examens et concours soumis au contrôle de l’autorité publique (fonction publique, permis de conduire, …)

  • Les élus

    Philippe Deboudt

    DEBOUDT Philippe - Maire

    Patrice Grandjean

    GRANDJEANPatrice - Premier Adjoint au Maire

    Eric Saillard

    SAILLARDEric - Second Adjoint au Maire

    Thierry Senepart

    SENEPART Thierry - Troisième adjoint au Maire

    Dany Vandois

    VANDOIS Dany - Quatrième Adjoint au Maire

    Odile Herbulot

    HERBULOT Odile - Conseillère

    Marc Olivier

    OLIVIER Marc - Conseiller

    Gilles Deloizy

    DELOIZY Gilles - Conseillier

    Marc Turchet

    TURCHET Marc - Conseiller

    Isabelle Billiart

    BILLIART Isabelle - Conseillère

    Michaël Raybaud

    RAYBAUD Michaël - Conseiller

    Jason Mahdjoub

    MAHDJOUB Jason - Conseiller

    Aurelie Barbançon

    BARBANÇON Aurélie - Conseillère

     

     


     

    DÉLÉGUÉS AUPRES DES COLLECTIVITÉS ASSOCIÉES .

     

    1°) U,S.E.D.A. (Union des Secteurs d'Energie du Département de l'Aisne):

    Titulaires : TURCHET Marc, DELOIZY Gilles

     

    2°) Syndicat de Gestion du Collège de CORBENY :

    Titulaires : DEBOUDT Philippe, HERBULOT Odile, SAILLARD Eric, GRANDJEAN Patrice

    Suppléant : RAYBAUD Michaël

     

    3°) Conseil d'Administration du Collège de CORBENY:

    DEBOUDT Philippe

     

    4°) Syndicat Intercommunal Scolaire Elémentaire de CORBENY :

    Titulaires :  HERBULOT Odile, DUPONT Katia

     

    5°) Syndicat Intercommunal d'Amenagement et de Gestion du RU de Beaurepaire et de ses Affluents :

    Titulaires : BERSANO Francis, HERBULOT Odile

    Supléants : TURCHET Marc, DELOIZY Gilles

     

    6°) Centre Communal d'Action Sociale de CORBENY :

    Titulaire : DEBOUDT Philippe

    Agent : DEWULF Angélique

     

    7°) Réprésentant défense :

    DEBOUDT Philippe

     


     

    DESIGNATION DES MEMBRES DES COMMISSIONS COMMUNALES :

     

    Le Maire est comme le prévoit la loi, président de droit de toutes les commissions.

    Les commissions sont désignées comme suit et les adjoints et conseillers sont désignés pour siéger à ces diverses commissions.

     

    1°) Commission des finances :

    BERSANO Francis (président de séance), GRANDJEAN Francis, SAILLARD Eric, MAHDJOUB Jason, SENEPART Thierry

     

    2°) Commission bâtiments, travaux, logement et espaces verts :

    VANDOIS Dany (président de séance), SAILLARD Eric, SENEPART Thierry, DELOIZY Gilles, GRANDJEAN Patrice, TURCHET Marc

     

    3°) Commission pour la gestion de l'eau et de l'assainissement :

    DEBOUDT Philippe (président de séance), BERSANO Francis, SAILLARD Eric, TURCHET Marc

     

    4°) Commission pour les fêtes et cérémonies :

    VENDOIS Dany (président de séance), HERBULOT Odile, DUPONT Katia, SENEPART Thierry, BILLIART Isabelle

     

    5°) Commission pour le cimetière, les chemins et la voirie :

    SAILLARD Eric (président de séance), BERSANO Francis, VANDOIS Dany, GRANDJEAN Patrice, DELOIZY Gilles

     

    6°) Commission pour la culture, le patrimoine, l'environnement, le tourisme et les associations :

    BILLIART Isabelle (présidente de séance), BERSANO Francis, BARBANÇON Aurelie, DUPONT Katia, VANDOIS Dany, MAHJOUB Jason, RAYBAUD Michaël

     

    7°) Commission communication, multimédia:

    MAHDJOUB Jason (président de séance), DUPONT Katia, BARBANÇON Aurelie

     

    {jcomments off}

logo CCCD

picardieaisne