corbeny.jpg

Je souhaite rendre un dernier hommage à Francis BERSANO, premier adjoint au Maire décédé ce 15 mai 2016.

Elu en 1983, puis successivement en 2008  et 2014, comme vous le constatez, il met à profit cette longue interruption pour un tout autre engagement  dans la commune : la construction d’un restaurant dans laquelle il s’implique physiquement, puis la reprise de l’hôtel du village qui deviendra l’Hôtel du chemin des dames. Sa vision du développement touristique est en marche.


Sa passion de l’Histoire en général et de celle de Corbény en particulier sera pour lui l’occasion de faire revivre notre propre Histoire communale.


Du pèlerinage de nos 21 rois à Corbény jusqu’à la grande guerre 14/18, sa  recherche évoluera de la simple trouvaille d’une pièce de monnaie ou d’un éclat d’obus à la fouille obsessionnelle dans les archives littéraires.  
Son esprit de recherche, fera réapparaître une Corbénienne du 17e siècle expatriée vers le Canada, une certaine Adrienne Duvivier qui donnera son nom à une rue du village.


La renaissance d’une tradition abandonnée depuis plus d’un demi-siècle  va s’imposer à lui et à Chantal Jasinski, aujourd’hui disparue ; ensemble ils vont créer l’association LXXI Corbunei et Saint Marcoul qui n’aura d’autre but que la recherche de l’identité de notre territoire. Dès 2009, associées à une fête médiévale, les reliques de Saint Marcoul seront portées lors de la procession vers la chapelle du même nom.


Sur son initiative, dans le cadre d’une journée du patrimoine, l’exposition dans l’église deviendra permanente.
La  reconnaissance de l’étape, Via Francigena / Saint Jacques de Compostelle à Corbény, on la lui doit.
Plus récemment en mai 2013, en prémices du centenaire de la première guerre mondiale, sera inaugurée, l’œuvre de  Freddy Baestens, lui aussi disparu qui, à partir de son idée et avec son aide, a créé l’épée Excalibur de Corbény, symbole de Paix, entièrement constituée d’éclats d’obus.


Francis, merci pour tout ; c’est un don que tu as fait à notre village. Grâce à toi Corbény a retrouvé son histoire et un intérêt touristique supplémentaire.


Je n’émettrais qu’un seul souhait : que la poursuite de ton destin te fasse croiser celles et ceux qui t’ont tant passionnés.


Philippe Deboudt